Personne ne saura sans doute jamais ce qui s'est réellement passé durant la nuit du 5 au 6 avril 2016. C'est pourtant bien cette nuit-là que tout a commencé.
Certains illuminés parlent d'une anomalie dans le continuum espace-temps ayant ouvert une porte sur un monde parallèle.
Evidemment, les mathématiciens ayant étudié l'espace de Minkowski, en relativité restreinte, crient à l'affabulation.

Qu'importe, les faits sont là.
Au petit matin du 6 avril, quelques personnes ne se connaissant pas se retrouvent inexplicablement encombrées
de la mémoire d'un personnage de conte de fée ou d'histoire merveilleuse.

Olivier, par exemple, était jusqu'à la veille un bistrotier apprécié de tous.
Il est maintenant Olivier ET Mange-Feu, le marionnettiste de Pinocchio.

Idem pour Thérèse, retraitée de l’Éducation Nationale qui ne s'est occupée, en guise de personnes de petite taille, que d'enfants.
La voilà au réveil Thérèse ET Blanche-Neige. C'est un choc pour elle, jusque-là si indépendante, femme autonome et de caractère,
qui se voit d'un coup affublée de la mémoire d'une femme au foyer !

C'est encore le cas de Fabienne, secrétaire vissée sur sa chaise de bureau depuis 30 ans, mariée, fidèle, mère de deux enfants,
dont le réveil est particulièrement difficile. Elle est littéralement submergée par la mémoire de la Belle-au-bois-dormant.
Que faire d'un siècle de rêves ?

Ou d'Anaïs, perdue au milieu des souvenirs de Shéhérazade, emboîtés comme des poupées russes dans sa mémoire.

Ou encore de Mireille et Bernard, mariés depuis longtemps, qui partagent depuis ce matin les souvenirs communs de Hansel et Gretel.
Les voilà mari et femme ET frère et sœur !

Chez certains, les changements passent inaperçus ou sont encore trop confus pour être réellement perçus.
C'est le cas pour Constance, galeriste d'Art, finalement déjà Princesse-au-petit-pois ;
de Stella créole guyanaise qui s'accroche à sa tong comme Cendrillon à sa pantoufle de verre
ou encore de Franciana, Ricky et Serge, créoles guyanais eux aussi, dont les personnages de conte ne font pas partie de la culture.

Ce matin particulier marque la rencontre de certains d'entre eux. Tous se sont inscrits à un atelier de Kamishibai, proposé par un certain Paul.
Ils se retrouvent par hasard dans le troquet d'Olivier, mais est-ce vraiment un hasard ?
Ils se rendent compte soulagés qu'ils ne sont pas tout seuls, qu'ils ont des points communs et que les contes et les histoires en général sont à la base de leurs activités.

Enfin le fameux Paul arrive et leur avoue que le stage n'était qu'un prétexte pour les réunir.
Il se présente comme étant Paul ET James Crochet, et il a une mission pour eux :

Retrouver Pinocchio et Peter Pan et avec eux eux sauver les enfants !
Son discours est fort, motivant, séduisant.

Mais voilà, Crochet n'est-il pas le BadGuy par excellence ?

Y a-t-il un piège derrière tout cela ?

           
cliquez pour continuer